FormaLab au forum InnovAfrica

Tags: 

Du 26 au 30 novembre 2012 se tenait à Dakar le 4ème forum InnovAfrica. Une centaine d’innovateurs en provenance de 14 pays étaient réunis : Belgique, Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Canada, Côte d’Ivoire, France, Gabon, Mali, Niger, Sénégal, Tchad, Togo, USA. Au programme, entre autres, services mobiles, rencontre des fablabs francophones, développement local, énergies alternatives... (programme complet).

Le Formalab a participé à cette édition à plusieurs niveaux. Par notre expérience de construction de la MiniCNC, nous avons aidé à constituer en France 4 kits de pièces pour permettre à 4 fablabs africains de monter leur machine (liste des pièces et fournisseurs). Pendant le forum une machine a été montée avec les participants des 4 pays concernés (Sénégal, Mali, Burkina et Togo), qui sont repartis avec un kit. A notre arrivée, la machine était montée et nous avons aidé à mettre au point la partie électronique et logicielle.

 

(Dakar, novembre 2012)

(Dakar, novembre 2012)

 

Un exemple de gravure pour tester la MiniCNC... En fait l'idée était de graver ce symbole sur les portes des toilettes de l'école qui nous accueillait (bâtiment neuf). Nous avons préféré faire un essai sur une planche de bois...

 

Nous avons revu également Emmanuel Gilloz, qui est venu avec une FoldaRap en kit. Nous avons pu suivre la construction de A à Z. Bien utile puisque nous allons monter notre FoldaRap avec un groupe de jeunes du Greta du Velay, début 2013. Emmanuel va nous fournir un kit. Cette machine semble très fiable, puisqu'en quelques heures elle a été montée et imprimait ses premières pièces quasi sans réglages.

(Dakar, novembre 2012)

 

Nous avons également rencontré à nouveau les reponsables de l'ANPE du Mali, avec qui le FormaLab souhaite mettre en place un jumelage. L'ANPE du Mali, qui gère les offres et demandes d'emploi, est également un organisme de formation. Elle va créer un fablab pour ses stagiaires, un peu à l'image du FormaLab. Par ce jumelage nous souhaiterions maintenir un contact régulier et continuer à échanger sur nos pratiques respectives.

Cette rencontre de Dakar a été l'occasion de rencontrer des personnes venues de toute l'Afrique de l'ouest. Intéressant de voir que finalement l'"Europe africaine" existe depuis longtemps. Ces personnes se déplacent facilement d'un pays à l'autre avec leur carte d'identité, parlent toutes au moins le français, ont une monnaie commune depuis bien longtemps... On y ressent un dynamisme hors du commun !