Petit séquence Arduino cet après-midi pendant que d'autres stagiaires s'affairaient autour de la FoldaRap.

 

  • Les stagiaires ont fait un petit code qui permet de faire clignoter une LED.

Ils ont donc entrevu des notions de code (int, void setup, void loop), d'entrées et de sorties... Ils ont également expérimenté le sens d'une variable via delay.

 

  • Seconde expérimentation : faire clignoter une diode plus ou moins rapidement en fonction de la luminosité ambiante grâce à une cellule photo-électrique.

Cette expérimentation permet de comprendre comment une information captée par un élément (cellule photo-électrique) en entrée d'Arduino peut influencer un actionneur (LED) en sortie.

 

C'est donc reparti, nous remontons la FoldaRap. Ce moment était attendu par toutes et tous. La motivation est à la hauteur de la frustration engendrée par la fonte des pièces... Nous avons, au préalable, ébavuré toutes les pièces

Au programme :

  • Remontage des nouvelles pièces imprimées
  • Branchement de la connectique éléctrique

Le remontage est assez simple, c'est la seconde fois que nous pratiquons. Nous pourrons monter la prochaine dans le noir :-)

Nous avons rencontré quelques soucis :

Suite aux désagréments subis par notre Foldarap (voir l'article Notre imprimante a fondu !), nous avons entrepris de la réparer. Pour cela nous avons fait réimprimer les pièces endommagées (toutes, pour faire plus simple, plus sûr et plus homogène).

Nous aurons beaucoup de travail maintenant, puisqu'il va falloir démonter l'imprimante entièrement et la remonter avec ses nouveaux osselets... Plusieurs jours de travail en perspective, avec nos stagiaires, cela n'était pas vraiment prévu...

Voilà les nouvelles pièces :

 

François Delègue (http://reprapide.fr) a fait travailler sa dernière imprimante 3D (faite maison) pendant environ 55h pour recréer l'ensemble des pièces. 1 seule pièce a posé problème et a dû être réimprimée 4 fois.

En juin dernier, nous avions fini de monter notre imprimante 3D (une Foldarap). Nous avions commencé de faire l'étalonnage des 3 axes et de l'extruder (la pièce qui pousse le plastique dans la tête d'impression). Par contre, nous avons eu la mauvaise idée de laisser l'ensemble derrière une vitre, au soleil, si bien que les pièces en plastique ont fondu (de plaisir sans doute...). C'est probablement les montants en aluminium qui ont chauffé et transmis la chaleur vers les pièces plastiques.

Grâce à la magie de l'impression 3D (numérique), nous allons pouvoir faire réimprimer les pièces par François Delègue, un ami de Clermont-Ferrand (à ce propos, voir l'article sur La fabrique du quotidien). Les pièces peuvent être téléchargées ici.

Nous nous sommes rendus à Ghent chez nos partenaires de Timelab afin d'y effectuer 2 jours d'atelier. Nous voulions nous initier à l'impression 3D avant d'imprimer sur notre propre machine.

Après un accueil chaleureux et la visite des locaux, nous sommes vite entrés dans le vif du sujet. Au programme : impression 3D et flocage de t-shirt.

Timelab a mis à notre disposition 4 imprimantes 3D, des Ultimaker.

Nos stagiaires n'étant pas encore très à l'aise avec des logiciels 3D, nous avons choisi d'imprimer des objets déjà modélisés.

Voici un aperçu des différentes étapes nécessaires à l'impression :

Cette séquence a été dédiée au montage des moteurs, à l'assemblage de certaines pièces comme le plateau.

 

La Foldarap possède 5 moteurs :

  • Un moteur dédié au plateau qui le fera coulisser sur l'axe y
  • Un moteur pour animer la buse en x
  • Deux moteurs pour animer la buse en z
  • Un moteur pour l'extrudeur charger d'alimenter la buse en fil plastique

Pas de difficulté particulière pour cette étape. Seule la pièce de l'extrudeur nous aura donné du fil à retordre. Nous ne trouvions pas de roulement qui semblait pouvoir s'adapter à la pièce. Les stagiaires ont communiqué avec Emmanuel Gilloz et la solution a été trouvée : un simple roulement et une vis servent à l'entrainement du fil.

 

Lourdement armé du wiki, les stagiaires se lancent dans l'assemblage de la structure. Cette dernière se présente en deux parties :

  • Le socle qui accueillera le plateau chauffant situé sur l'axe y et toute la partie éléctronique.
  • Le bras oscillant qui accueille la buse chauffante, les axes x et z et l'extrudeur.

L'ensemble se compose de profilés en aluminium et de pièces plastiques réalisées elles-même avec en impression 3d.

Il est important de bien choisir les profilés et les pièces plastiques. Certaines pièces sont amenées à coulisser le long des profilés. A l'essai, certaines pièces semblent mieux s'adapter à certains profilés qu'à d'autres (glissement plus aisé). Il est possible que des pièces plastiques nécéssitent un léger ponçage pour s'adapter parfaitement.

Un système de vis et de boulon permet de fixer le tout. Cet exercice demande de la dextérité, les éléments étant petits et les accès peu aisés. 

 

Nous avons reçu la FoldaRap.

 

Cette première demi-journée a été dédiée à :

  • Recherches autour de l'impression 3d :

​Les recherches ont été effectuées sur Internet. Les stagiaires se sont familiarisés avec l'impression 3d.

Notre imprimante 3d vient de la famille des Reprap. Plusieurs articles traitent du sujet.

http://fr.wikipedia.org/wiki/RepRap

C'est parti ! Dans le cadre du projet européen Déclic'In qui a pour objectif de faire découvrir le secteur de l'industrie à des personnes éloignées de l'emploi, les stagiaires se lancent dans l'impression 3D.

Avant d'imprimer, il faut monter la machine. Nous avons reçu la Foldarap imaginée par Emmanuel Gilloz. Cette imprimante 3D compacte et pliable a l'avantage d'être portable. Pour se guider, les stagiaires se rendent sur le wiki dédié à la bête.

Une carte heuristique proposée par notre collègue Valérie, responsable au Greta du Velay des ateliers de formations aux compétences clés :

Le 4 avril 2013, j'ai la chance, grâce à notre ami Samawi Bouchaïb de l'ASBL Droit et Devoir, de participer à un duplex de la RTBF, pour la matinale de 7h40. Le sujet: "les imprimantes 3D vont-elles changer le monde ?" L'émission dure jusqu'à huit heures. Durée suffisante pour s'exprimer, même pour les trois invités que nous sommes : Sam et moi très sympathiquement installés dans un studio de Mons, le troisième participant, du centre de recherche Sirris et l'animateur, Robin Cornet, à Bruxelles. 

A notre arrivée, un journaliste nous prévient: "Les imprimantes 3D, tout le monde ne parle que de ça depuis hier". Bonne idée le projet Declic'Industrie, les journalistes sont intéressés, le grand public également, et nous avons déjà vérifié que c'est le cas des stagiaires et des formateurs.

Le 15 février à partir de 9 heures le FormaLab organise un atelier Trashbot avec des stagiaires du Greta du Velay. Au programme : construction de robots à partir de jouets à piles et d'appareils électriques de récupération (quelques exemples de trashbot).

Il est possible d'y participer même si vous n'êtes pas stagiaire au Greta, mais les places sont limités. Merci de nous contacter par téléphone pour vous inscrire.

Du 26 au 30 novembre 2012 se tenait à Dakar le 4ème forum InnovAfrica. Une centaine d’innovateurs en provenance de 14 pays étaient réunis : Belgique, Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Canada, Côte d’Ivoire, France, Gabon, Mali, Niger, Sénégal, Tchad, Togo, USA. Au programme, entre autres, services mobiles, rencontre des fablabs francophones, développement local, énergies alternatives... (programme complet).

Petit déplacement fort sympathique à la conférence des FabLab organisée par Artilect au mois d'octobre où nous étions conviés pour faire une présentation de FormaLab. Pas mal de stands, des conférences.

Parmi les stands, différents types d'imprimantes 3D étaient présents. De modèles pro très impressionnants et très chers, des modèles accessibles "clés en main" et nos plus familières imprimantes homemade.

La Foldarap d'Emmanuel Gilloz nous est apparue assez sympa. Transportable, structure alu, bonne précision. Elle entre dans la compétition pour équiper FormaLab.

Ping vient de publier un compte-rendu vidéo du SummerLab de l'été 2012.

 

summerlab2012 à Nantes (juillet 2012)

Pages

S'abonner à Flux de la page d'accueil