La seconde vie de notre Foldarap

Tags: 

Suite aux désagréments subis par notre Foldarap (voir l'article Notre imprimante a fondu !), nous avons entrepris de la réparer. Pour cela nous avons fait réimprimer les pièces endommagées (toutes, pour faire plus simple, plus sûr et plus homogène).

Nous aurons beaucoup de travail maintenant, puisqu'il va falloir démonter l'imprimante entièrement et la remonter avec ses nouveaux osselets... Plusieurs jours de travail en perspective, avec nos stagiaires, cela n'était pas vraiment prévu...

Voilà les nouvelles pièces :

 

François Delègue (http://reprapide.fr) a fait travailler sa dernière imprimante 3D (faite maison) pendant environ 55h pour recréer l'ensemble des pièces. 1 seule pièce a posé problème et a dû être réimprimée 4 fois.

Sur les photos ci-dessous, on aperçoit le principe d'impression par couches. La buse crée un contour par un fil de plastique et le remplit ensuite selon un algorithme de remplissage déterminé, avant de passer à la couche suivante, sur toute la hauteur de la pièce.

 

 

 

La difficulté réside dans les pièces évidées sur la hauteur, comme celle-ci :

 

... car il y risque d'affaissement de la partie supérieure dans le vide laissé en dessous, lorsque celui-ci doit être comblé par une nouvelle couche... (une fois arrivé arrivé aux couches qui surplombent le vide). Les logiciels d'impression mettent en place des mécanismes particuliers pour créer un pont entre les deux parties qui doivent être reliées (la buse accélère de façon à étirer le fil plastique entre les 2 parties à joindre).

Publié le 
14 Octobre 2013